Langage inclusif : Comment l’utiliser et pourquoi c’est important

Le langage qu’on emploie quotidiennement compte. Tu as probablement remarqué des changements dans le monde autour de toi : les magasins changent le vocabulaire sur leurs pancartes, passant de « articles d’hygiène féminine » à « articles pour les règles », plus de salles de bain non genrées, et les pronoms maintenant inscrits sur les « nametags » dans les commerces. Ce sont tous des changements positifs qu’on peut remarquer qui servent à créer des espaces plus sécuritaires et inclusifs!

Alors… le langage inclusif, c’est quoi et pourquoi en avons-nous besoin?

Le langage inclusif fait appel à des termes qui sont neutres afin d’inclure tout le monde et d’éviter des mots genrés ou discriminatoires. C’est une façon de parler qui permet d’assurer que tout le monde est respecté, inclus, et reconnu. Ça prend en considération les personnes de tous les genres, orientations sexuelles, capacités physiques et intellectuelles, âges et cultures.

Voici quelques exemples de changements inclusifs que tu peux adopter dans ton vocabulaire :

Au lieu de

Articles d’hygiène féminine

‘Femmes’ En parlant des règles

Breastfeeding

Congé de maternité/paternité

Femmes enceintes

Utilise ceci!

Articles pour les règles

Personnes qui ont des règles

Nursing/Chestfeeding

Congé de parentalité

Personnes enceintes

Un autre changement important en matière de langage inclusif à adopter est de demander aux gens « quels sont tes pronoms? » et non « quels pronoms préfères-tu utiliser? ». Il est important de comprendre que les pronoms ne sont pas des préférences; ils sont obligatoires. Si jamais tu te trouves dans une situation où tu ne connais pas les pronoms d’une personne et que tu n’as pas l’occasion de lui demander, l’option inclusive est d’employer « iel » et les accords masculins et féminins jusqu’à ce que tu puisse lui poser la question, pour éviter de présumer quoique ce soit.

En tant qu’éducateur·rice en matière des règles, j’ai remarqué que beaucoup de langage discriminatoire était utilisé dans l’industrie menstruelle lorsque j’ai commencé ce travail en 2016. Heureusement, grâce aux voix des éducateur·rices queer, l’univers des règles a fait des avancées importantes pour s’adapter à un monde plus inclusif. De nombreuses compagnies et commerces n’avaient simplement pas accès à l’éducation permettant de comprendre que certaines personnes nonbinaires, trans, fluides dans le genre et bispirituelles peuvent aussi avoir des règles! Dans le même ordre d’idées, plusieurs femmes n’ont pas de règles comme par exemple les femmes transgenres, les femmes qui ont eu une hystérectomie, les femmes avec des conditions comme l'endométriose/SOPK, les femmes ménopausées et les femmes qui freinent leur cycle à l’aide d’un moyen de contraception. C’est important de continuer à insister sur le fait que l’identité de genre et les fonctions corporelles ne sont pas synonymes, et de continuer à faire la distinction. Une personne est tellement plus que les parties dans/sur son corps. En soutenant activement les marques de commerces et les commerces qui font la promotion du langage et d’emballages inclusifs on peut montrer au monde que ces valeurs sont importantes aux consommateur·rices!

joni period care brand photo
from getjoni.com

Cela dit, l’intégration progressive du langage inclusif n’est pas unique à l’industrie des règles : on la voit débarquer un peu partout depuis des années. Au cours des dernières décennies, on remarque des changements dans de nombreux environnements de travail qui adoptent du langage inclusif. Certains noms de métier qui étaient jadis exclusivement au masculin ont maintenant une option au féminin : « autrice », « cheffe » et « professeure » en sont des exemples. Le point médian, dont l’usage est de plus en plus répandu, permet d’inclure les deux terminaisons au sein d’un seul terme : « auteur·rice », « chef·fe » et « professeur·e ». Ces choix langagiers sont importants puisqu’ils invoquent le respect et l’égalité pour tous les genres dans les milieux de travail. Beaucoup d’environnements de travail commencent également à instaurer des salles de bain non genrées et de s’assurer que des articles pour les règles sont disponibles à toutes les personnes dans l’environnement de travail (et pas seulement dans les salles de bain des femmes).

Le point central ici est que le langage inclusif n’efface personne; au contraire, il cherche à assurer que tout le monde est reconnu et inclus.

Comme beaucoup de personnes queer le savent, les situations où nous nous préparons à être mégenrées, à vivre de la dysphorie ou à être excluses lorsque nous sommes dans des lieux publics sont nombreuses. Il s’agit de situations qui échappent tout simplement à la réalité des personnes cisgenres. Intégrer ces simples changements au vocabulaire quotidien peut avoir un impact important! Comme nous ne pouvons pas présumer le genre, l’orientation sexuelle ou les capacités d’une personne à partir de l’apparence physique, l’usage du langage inclusif permet d’offrir un sentiment de sécurité aux personnes qui vous entourent.

A propos de l'auteur

medium shot of Vic Alexander with one leg up
Vic Alexander

Vic Alexander (ils/elle) est éducatrice en santé reproductive, coach d'époque, écrivaine et créatrice de produits féministes, et l'humain derrière The Elephant in the Womb ! Vous pouvez souvent les trouver sur Internet en train de parler de genre et de périodes, d'écrire des articles de blog éducatifs pour les marques et de créer des bijoux et des pulls féministes dans leurs boutiques.

 

Cliquez ici pour visiter L'éléphant dans l'utérus!

Partager

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

REÇOIS LES MISES À JOUR et reste branché·e - inscris-toi à notre infolettre.

En voir plus

Entrevues It Gets Better

Transgender Awareness Week Toolkit

Transgender Awareness Week Recognize the day on your platforms – click here to access our social media toolkit.  Together we must continue to uplift and support

Advancing Queer Voices banner

Advancing Queer Voices Panel

Today’s leading queer content creators are transforming TikTok and inspiring 2SLGBTQ+ youth! On October 18, 2022, It Gets Better Canada chatted with three impactful creators:

National Coming Out Day Toolkit

October 11th – National Coming Out Day Toolkit Recognize the day on your platforms – click here to access our Coming Out Day social media

Passer à travers le feu

Making it through the fire with Owen Unruh I learned very young that I didn’t fit into the mold that had been laid out for

Comment prendre soin de soi-même? Le guide de la rentrée pour les jeunes queers, en questionnement et leurs alliés

Our Back-to-School Self-Care Guide for Queer & Questioning Students and Their Allies Back-to-school season is just around the corner. But before you run out for

It Gets Better Canada est membre officiel du It Gets Better International Affiliate Network

IT GETS BETTER et IT GETS BETTER PROJECT sont des marques déposées de Savage Love, LLC, l’utilisation est autorisée sur ce site Web sous la licence de the It Gets Better Project

 

Organisme de bienfaisance enregistré sous le numéro 750714297 RR0001

IGB-CSA Canada

White IGBC logo
Ce site Web est rendu possible grâce au soutien de It Gets Better Project, un organisme sans but lucratif qui travaille à encourager, autonomiser et connecter les jeunes 2SLGBTQ+ partout dans le monde.

 

Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.